LE PETIT MOGHÔL ILLUSTRÉ
Partie 1 : L'enfant et les sortilèges

 Je suis à genoux sur le tapis face à la bibliothèque. Entre les reliures brunes et épaisses de livres qui me paraissent très anciens se distinguent les tranches étroites et rouges de livres beaucoup plus grands.

Je choisis le premier à ma hauteur, sur la rangée du bas. La couverture apparaît. Deux jeunes garçons escortés de fauves semblent semer le trouble dans une ville orientale. Je n’ose encore ouvrir l’album tant la contemplation de cette couverture me retient.

Il y est question de Voyages Extraordinaires…

Je m’assieds plus confortablement en tailleur et j’ouvre enfin l’album. Très vite le salon disparaît et avec lui mon frère et ma sœur qui se tiennent près de moi.  Je suis embarqué aux côtés de ce petit personnage qui s’appelle Corentin et à qui il arrive des aventures bien singulières.

CORENTIN I

CORENTIN II

J’avais déjà lu quelques livres illustrés de la Comtesse de Ségur, du Club des Cinq, des Mickeys, mais ici la magie du dessin me fascine ; le noir et blanc du lavis ajoute au mystère d’une Inde que je ne connais pas encore, sinon au travers des histoires du «Cavalier Inconnu» feuilletées dans la revue «Pépito».

Et il y a ce tigre et ce gorille, redoutables compagnons de Corentin, cette image forte où il est adossé au fétiche et baisse la tête, résigné, dans l’attente du coup fatal, ces cavalcades endiablées qui scandent le récit, cette petite princesse retenue en des palais obscurs, dans des temples perdus dans la jungle, Kim l’ami fidèle prêt à risquer sa vie … Je suis ébloui par cette flamboyance monochrome, victime ravie et ensorcelée par ces «Aventures Extraordinaires»  …

CORENTIN II - La trombe

Le "Cavalier Inconnu" dessiné par Raphaël Marcello, chez S.A.G.E.[2]

Je reste un peu «groggy» en refermant l’album. Je ne parviens pas et ne cherche pas à dissiper cet enchantement, bien au contraire !  Je détourne la tête. Sur le rayon de la bibliothèque la tranche rouge d’un autre album,  si cela pouvait être …

…Un deuxième CORENTIN ! De Nouvelles Aventures Extraordinaires ! En Chine cette fois ! J’ai l’impression de  connaître un peu ce pays très très lointain. Les lavis m’entraînent une nouvelle fois dans d’étourdissantes histoires. Des images fortes m’impressionnent une nouvelle fois: la trombe de la quatrième planche , l’empereur brutal et sans pitié, l’empoignade entre Chang et Song dans l’obscurité des souterrains sous la Grande Muraille ! Je perçois plus de cruauté dans cette suite mais le charme opère toujours… 

Puis je me mets à relire les deux albums une deuxième fois, lentement, pour ne pas quitter ces héros si attachants et ainsi rester le plus longtemps possible à leurs côtés …

Un appel de nos parents, toujours attablés !

Il est temps de quitter le couple d’amis qui, sur la route,  nous avaient invités à déjeuner.  Je remets les deux albums dans la bibliothèque. Je pressens que je ne les reverrai plus, mais les cases sont gravées dans ma mémoire.  Il doit être près de 16 heures et il y a encore une centaine de kilomètres à parcourir avant d’arriver chez notre grand-mère qui est souffrante et à qui nous rendons visite chaque weekend depuis ses problèmes de santé.

Nous sommes le vendredi 11 novembre 1955.

Je viens d’avoir sept ans.

… Au petit matin, nos parents se glissent dans la chambre pour nous dire que grand mère est décédée dans la nuit …

Je reste toujours ébloui.

Nous sommes en l’an 0 de la découverte de Corentin Feldoé !

Hugues DENTIER [1]

Cet article est la propriété de la Fondation Paul Cuvelier.

Le jeune Hugues Dentier, sa sœur et une cousine à St-Brévin les Pins.

[1] Hugues DENTIER a mené une longue carrière de projectionniste chez Gaumont à Lille. Hors projections, il étudie les monnaies Antiques et s’initie à la musique indienne. En 1983, avec l’aide de Philippe Goddin, les frères Didier et Daniel Pasamonik et l’Association Traditions de l’Inde, il présente au Palais Rihour la première grande exposition sur Paul Cuvelier. 30 ans plus tard, au sein d’une petite équipe réunie autour de la libraire-éditrice la Crypte Tonique, il finalise la restauration numérique des planches composant les AVENTURES EXTRAORDINAIRES DE CORENTIN FELDOE.

[2] Remerciements à Gérard Thomassian pour la recherche de ce document.