LE 4 JUILLET 2019

RESTAURATION DU PORTRAIT D'ARLETTE La récente restauration d'un portrait au pastel, réalisé par Paul Cuvelier, met en lumière un aspect peu connu de son œuvre, dans lequel il excellait néanmoins. En 1953, Paul Cuvelier dessine à Mons, le portrait d'Arlette Licope, au pastel sec. Il s'agit d'une œuvre de commande. Le commanditaire en est un commerçant de Mons, père de la jeune femme, alors âgée de 18 ans, étudiante en droit et en criminologie à l'université de Bruxelles. Du point de vue du genre, de la technique et de l'époque, on fera directement le…Lire davantage